Le Chantage De Nordine

Ce récit est la suite de « L’apéro chez Nordine ».
Depuis la grande soirée de baise chez Nordine, je n’avais fait que penser à mon beau black, mais aussi à l’imprudence de l’avoir fait sans se protéger et de m’être laissé filmer sans savoir ce que la vidéo allait devenir. J’ai demandé à Nordine un test, qui était négatif. Nous pouvons donc continuer nos amusements sans crainte. J’ai essayé d’avoir le numéro du black par Nordine, mais il refuse de me le donner car il dit que je me prendrai son membre noir seulement devant ses yeux. Mais moi je veux un moment seul, avec mon black. Nordine me réinvite chez lui, mais cette fois ci, que tous les deux. Je lui demande alors pourquoi seulement à deux. Il me répond que si je veux revoir Tiago, il faudra le mériter. Je me dis qu’après tout, un bon moment avec un rebeu bien endurant n’est jamais de refus. Je me précipite chez Nordine, où je le retrouve, un joint dans une main et sa grosse bite veineuse dans l’autre, en train de regarder un match de foot. J’ai toujours voulu sucer un mec qui regarde le foot, je ne sais pas pourquoi.

« - Haaa te voilà ma petite salope ! J’ai les couilles bien pleines et je compte sur toi pour me les vider, comme tu sais si bien faire !
- Compte sur moi, je ne te décevrai pas ! Mais après, tu me files le numéro de Tiago, ok ?
- Ok ! »

Il est affalé sur son canapé, les cuisses bien écartées et son membre bien dur, dressé en évidence. Je m’approche de lui, commence à lui caresser la bite, mais je comprends qu’il veut que j’aille droit au but. Je saisis alors sa queue, et je commence à la sucer énergiquement, en donnant des coups de langue à chaque aller-retour. Je m’imaginais la queue de Tiago, et ça m’excitait encore plus. Quelques instants plus tard, il m’allonge sur le dos, sur le canapé, et s’assoit sur mon torse, face à moi, me présentant sa bonne bite à sucer. Je ne peux pas bouger, et j’aime ça. Je suis soumis à son membre de rebeu, et je n’ai pas d’autre choix que de le satisfaire.

Il frotte d’une main son gland humide sur mes lèvres, sur mes joues, et de l’autre il me tient par les cheveux, tout en me regardant dans les yeux. Cette scène me donne irrésistiblement envie de me sentir rempli par son chibre. Tout à coup, il m’enfonce son engin au fond de la gorge, ce qui me fait tousser sur sa bite, et forcément saliver. Il retire sa queue de ma bouche, abondamment recouverte de salive qu’il m’essuie sur le visage. Il me remet sa bite en bouche, et je suce comme il faut son gland, puis sa verge. Je sens qu’il mouille beaucoup et je préfère arrêter, pour qu’il me baise bien. Il se relève, me tend un tube de gel et me demande de me mettre par terre et de me doigter devant lui, pour préparer mon trou à sa queue. Je m’exécute, et me voilà la tête par terre et le cul en l’air, en train de me doigter, offert à ce male qui va m’utiliser comme un jouet. Alors que je joue avec mon trou graissé et dilaté, il me dit :

« - Allé, finis de jouer, viens t’assoir sur moi maintenant.
- Mmmmh, enfin ! J’attendais que ça ! Et remplis-moi bien !
- Ta gueule et empale toi salope ! »
Ni une ni deux je m’assois sur sa bite bien dure, et pousse un soupir de soulagement. Enfin me voilà rempli. Je remue mon cul afin de bien sentir sa queue au fond de moi, c’est la meilleure sensation. Je commence à faire des va et vient très lents sur son membre, comme me faisait Tiago, et je sens bien mon cul entourer cette magnifique queue. Il mouille déjà beaucoup, ce qui me lubrifie encore plus et qui rend la sodo encore meilleure. Je me baise sur sa bite quand tout à coup il me prend par le cou et commence à me donner des grands coups de reins. Je gémis alors beaucoup, et plus je gémis, plus il me laboure. Sa queue va si loin en moi que je sens ma bite mouiller toute seule.

« - Allé debout !
- Oh non, continue à me baiser !
- Debout j’ai dit ! Tu vas t’allonger sur le ventre, et m’écarter tes fesses. Je veux voir chaque centimètre de ma bite y entrer.
Et je veux t’entendre couiner petite pute ! »

Je m’allonge sur le ventre, écarte mes fesses. Nordine tape sa queue sur mon trou, puis m’enfonce son membre de chair dans le cul. Il me tient par les épaules et me baise tel un prisonnier qui n’aurait pas baisé pendant 10 ans. Je m’abandonne totalement à lui, ne contrôle plus rien. Et j’aime ça. C’est sauvage et bestiale, c’est tout ce que j’aime. Alors que Nordine s’active dans mon trou, il se retire, et me dit de le sucer. Comme toujours, je m’exécute, en pressant bien sa queue. Je la sens bien frémir au rythme de mes coups de langue. Même pas deux minutes plus tard, il jute une dose impressionnante de foutre, qui me remplit la bouche et dégouline sur mon menton. Epuisé, je lui demande :

« - Je peux avoir le numéro de Tiago maintenant ?
- Pas encore ! Tu as d’autres épreuves à passer, avec pleins d’autres bites à sucer.
- Tu m’as dit que si on baisait, je l’aurais !
- Tu te rebelles ? Fais attention petite salope, j’ai une vidéo de toi, tu ne te souviens pas ? Tu n’aimerais pas qu’elle atterrisse sur internet quand même ?
- Ok, mais t’as intérêt de me préparer des plans bien kiffants !»

J’étais pris au piège. Je devrai lui obéir pour avoir Tiago. Mais je ne m’en plains pas, je suis la pute d’un beau male rebeu et de ses potes, j’aurais pu tomber plus mal !

J’espère que ça vous plait, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Vous pouvez trouver mes autres récits sur mon profil 

Comments:

No comments!

Please sign up or log in to post a comment!